Louer une voiture à l’heure

Sommaire

Vous avez besoin d’une voiture pour une très courte durée ? Sachez qu’il existe plusieurs formules de location à l’heure.

Choisir une location à l’heure traditionnelle

De nombreuses agences de location de voiture proposent des forfaits à l’heure :

  • La location se déroule alors de manière traditionnelle : le client retire le véhicule en agence en fonction des disponibilités et, en le ramenant dans l’heure, bénéficie d’une tarification attractive.
  • C’est la solution idéale quand on a un loueur près de chez soi et des besoins très occasionnels.
  • Cette solution permet généralement de louer n’importe quel véhicule : citadine, berline, utilitaire, monospace, etc.

En ce qui concerne le prix, prévoir entre 6 et 31 € de l’heure selon :

  • le modèle de voiture loué ;
  • le kilométrage appliqué : le plus souvent, 150 ou 200 km, voire kilométrage illimité ;
  • les garanties comprises dans le contrat : responsabilité civile, dommages et vol du véhicule, assistance médicale et technique, etc.

À noter : toute heure supplémentaire entamée est due. Certaines agences ont une période de tolérance de 10 minutes.

Opter pour l’autopartage

Le principe de l’autopartage est de mettre à disposition des personnes en ayant besoin une flotte de voitures pour une location de courte période :

  • Plusieurs bornes ou places de stationnement en ville permettent aux abonnés de louer une petite voiture le temps de faire une course, par exemple.
  • Les prix sont très attractifs mais il faut généralement être abonné pour bénéficier de ce service :
    • en région parisienne, comptez entre 6 et 15 € de l’heure tout compris, selon l’offre à laquelle vous souscrivez ;
    • dans les autres régions de France, prévoyez entre 2 et 5 €/heure et entre 0,13 et 0,48 € le kilomètre roulé.

De nombreuses grandes villes de France proposent à leurs habitants ce système :

  • Ubeeqo, Share Now, Ada Paris, Communauto, Getaround, Zity ou encore Free2Move à Paris ;
  • Bluely et Citiz LPA à Lyon ;
  • Citiz et Bluecub à Bordeaux ;
  • Citiz à Besançon ;
  • Citiz Alpes-Loire à Grenoble ;
  • Citiz Provence à Marseille ;
  • Citiz à Rennes, etc.

Bon à savoir : depuis le 11 mai 2020, les salariés qui effectuent leur trajet domicile-travail en autopartage avec des véhicules électriques, hybrides rechargeables ou hydrogène, ou en covoiturage peuvent bénéficier du « forfait mobilités durables » prévu dans le cadre de la loi n° 2019-1428 du 24 décembre 2019 d'orientation des mobilités (les modalités de mise en œuvre ont été définies par le décret n° 2020-541 du 9 mai 2020). Ce forfait, d'un montant maximal de 500 € par an et par salarié (en 2021, article 81 du Code général des impôts), est exonéré d’impôt sur le revenu et de cotisations sociales. La prise en charge des frais personnels de transports par l’employeur peut prendre la forme d’un titre mobilité (articles L. 3261-5 et suivants du Code du travail) dont le fonctionnement est comparable à celui du titre-restaurant. Le forfait mobilités durables s'applique aux trois versants de la fonction publique (d'État, territoriale et hospitalière), suite aux décrets n° 2020-543 du 9 mai 2020, n° 2020-1547 du 9 décembre 2020 et n° 2020-1554 du 9 décembre 2020.

Ces pros peuvent vous aider